Externalisation d’un DSI

ParVincent Krahenbuhl

Externalisation d’un DSI

De plus en plus, les petites et moyennes entreprises décident de transférer une ou plusieurs des fonctions informatiques à un partenaire externe. Même les grandes entreprises ont passés le pas en externalisant certains projets voir certains besoins. C’est ce que nous appelons l’externalisation et c’est une solution le plus souvent financièrement avantageuse, à condition qu’elle soit bien réalisée.

Nous avions présenté 5 indispensables de sécurité pour les utilisateurs, et dans cet article attardons nous sur une idée pas bête pour vous garantir d’avoir un système d’information efficace.

Externaliser c’est prendre un risque

La première idée qui vient à l’esprit est que l’externalisation d’un système d’information fera économiser de l’argent. Le but de l’externalisation est de décharger vos équipes internes de tâches à faible valeur ajoutée afin qu’elles puissent se concentrer sur des projets cœur de métier ou sur l’innovation.

L’informatique n’est jamais le cœur de métier d’une entreprise. Effectivement, l’informatique vient la plupart du temps en support à un métier particulier. Dans ce contexte, n’est-ce pas plus intéressant de se concentrer sur son métier plutôt que sur l’informatique ?

Prendre un DSI pour une petite ou moyenne entreprise, c’est devoir sortir mensuellement entre 45 000 et 100 000 euros… Bref c’est un coût très voir trop important la plupart du temps. La solution bien souvent choisit par défaut et de ne pas avoir de DSI. L’informatique est alors managée par des personnes non qualifiées et, dans le contexte actuel où la dépendance aux outils informatiques est importante et où les attaques sont de plus en plus courantes, n’est-ce pas un plus gros risque ?

Je pense que la question doit être posée dans toutes les entreprises, mais la solution de l’externalisation ne doit pas être la solution pour tous. Certaines entreprises auront besoin de garder le contrôle de leur système et parfois l’externalisation peut faire peur. C’est donc aussi un choix à faire en lien avec la philosophie de l’entreprise.

Externaliser, oui mais quoi ?

De nos jours, la plupart des entreprises externalisent au moins une partie de leurs services informatiques. Les fournisseurs externes gèrent des parties du système d’information comme les mises à jour, les sauvegardes, la gestion du monitoring…

Un autre avantage pour les petites et moyennes entreprises est qu’elles peuvent accéder à des technologies et à une expertise qu’elles n’auraient peut-être pas été en mesure d’acquérir autrement. Étant donné que les fournisseurs externes sont normalement des experts dans leur domaine, ils ont beaucoup d’expérience opérationnelle à offrir. 

Bref, externaliser un DSI, c’est surtout répondre à des besoins spécifiques et majeurs. Voici quelques idées qui me viennent en tête :

  • Gestion du renouvellement de matériel
  • Création d’un système d’information fiable et adapté
  • Constitution de budgets associés
  • Étude de retour sur investissement
  • Interconnexion de sites
  • Sécurisation du système d’information
  • Gestion de la téléphonie, VOIP
  • Élaboration de plan de reprise d’activité
  • Élaboration de plan de continuité d’activité

Et plein d’autres projets que vous n’auriez peut-être pas la capacité de gérer en interne.

 

Externaliser, oui mais en gardant le contrôle

Ce n’est pas parce que vous décidez d’externaliser la gestion de votre service informatique que vous pouvez éviter et perdre les responsabilités de gouvernance de votre système d’information.. ouf 🙂

Cela signifie simplement que votre entreprise reste responsable de son offre de services. Il faut donc bien définir au démarrage les responsabilités de chacun. Le fournisseur externe est responsable du « conteneur », mais votre entreprise est toujours responsable du « contenu » (c’est-à-dire des données) et du bon déroulement des opérations commerciales. Même lorsque vous décidez d’externaliser vos services informatiques, vous en êtes toujours responsable. Et là tout va passer par de la négociation avec votre fournisseur. C’est une étape clé pour ne pas perdre le contrôle de votre système d’information !

Si vous n’avez pas externalisé en cas de panne du système, il vous suffit d’aller voir votre responsable informatique pour savoir ce qui se passe et lui demander de réparer. Maintenant, si vous voulez le même type de service, vous devez le négocier avec votre fournisseur. Vous souhaitez minimiser les délais de traitement et établir les bons niveaux d’alertes. Un service rapide coûte plus cher, mais avec le temps, vous constaterez peut-être que cela en vaut la peine. Peu importe le fournisseur que vous choisissez, il y aura forcément des problèmes. Un bon temps de réponse peut faire toute la différence.

L’externalisation peut être une excellente opportunité pour les petites entreprises qui souhaitent se concentrer sur leurs services de base et leur développement commercial, à condition qu’elles soient en mesure de gérer efficacement leurs accords de service avec les fournisseurs. La décision d’externaliser vos services informatiques n’est pas une décision à prendre à la légère, d’autant plus qu’elle peut affecter l’ensemble des opérations de l’entreprise.

Il existe des sociétés qui vous proposent des solutions adaptées à vos besoins, par exemple Ezohiko est une société qui propose un service de leasing qui permet de lisser le coût initial du matériel au moment de l’installation ou qui vous propose d’installer un réseau wifi d’entreprise avec Ezohiko. Bref, le choix reste le vôtre et les offres sont nombreuses. Une chose est sur il est important de bien analyser son besoin avant de se lancer et de se poser les bonnes questions.

 

N’hésitez pas à partager l’article et me suivre sur les réseaux !

À propos de l’auteur

Vincent Krahenbuhl administrator

Passionné d’informatique, ma motivation et ma curiosité m’ont permis de réaliser des études en alternance. J’ai dans un premier temps exercé le poste de technicien informatique au sein du groupe Edscha. J’ai ensuite occupé un poste d’administrateur réseau puis je suis devenu ingénieur réseau et sécurité au sein de l’entreprise FM Logistic. Fort de ces expériences dans deux entreprises internationales, j’ai décidé de devenir Formateur Indépendant en Informatique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.